S'emplir d'allégresse

Des mots aimants, des mots sincères, billet doux du cœur pour qui cherche beauté et douceur.

C'est ici que nos faiblesses deviennent touchantes, pures, innocentes, et qu'un geste tendre, une caresse, un sourire vient consoler.

C'est ici que l'on pose nos tracas sur le seuil, que l'on redevient soi, que l'on redevient enfant. Celui qui s'émerveille de tout et de rien, celui qui rêve, celui qui rit, empli d'allégresse.


29/02/2016

Là. Maintenant. Regarde !

 

Oui. Ici. Entre tes mains. Ta destinée. Avec autour de toi cette énergie qui est tienne, qui flotte comme les poussières dans un rayon de soleil, attendant la poussée d’une brise pour se mettre à danser. Les vois-tu ? Ces centaines de rêves minuscules aussi fins que du sable, invisibles dans l’ombre de ton regard et qui s’illuminent de reflets mystérieux lorsque tu t’éclaires de l’intérieur. Comme autant de secondes, ils s’égrènent dans ton sillage, couvrant le sol d’une pellicule riche mais triste et sans vie. Et tu cours, oui tu cours, tu cours après ce temps et ce bonheur toujours plus loin alors que tu les foules de tes pas précipité.  Toujours plus nombreux et oubliés, ils forment dunes et déserts. Et tu te demandes pourquoi tu es fatigué, épuisé, déçu, frustré à ne jamais trouver cette joie qui s’accroche à tes pieds, tes chevilles, des genoux, suppliant que tu t’arrêtes pour la regarder. Lutter contre elle, lutter contre toi-même. Mais qu’attends-tu pour t’autoriser ces petites choses que tu juges sans importance ? Un sourire, un regard, un mot, une respiration. Sens cette vie qui palpite en toi, l’immensité des possibles entre tes doigts, les frontières ne sont que celles de ton imagination. Tu es fort de ton unicité, fort de tes rêves, fort de cette énergie vitale qui est tienne.

Tout est là. Ici. Maintenant.

 

Alors danse, n’aie crainte, danse avec l’insouciance d’un enfant. Célèbres-toi et tes rêves, fais de ces grains ternis des poussières d’or, d’argent et de diamant, la pousse, l’arbre de ton oasis au cœur de tes tempêtes, le refuge de ton être.

 

Rayonne de cette joie simple qui dort sur ton épaule.

 

Sois.

 

Vis.

 

Tout simplement.

Cypris

 


 

...2008

Bruissement de lune

Eclair d'argent

Dans ses cheveux, une plume

Sertie d'une pierre diamant

 

Fille de la nuit et du vent

Parcours sentiers au grand jour

Doux papillon blanc

En quête du tendre amour

 

Chuchotant aux arbres et buissons

Riant de la pluie et des nuages

Elle chante printemps et moisson

Et fredonne par tout orage

 

Dans ses yeux, le ciel azur

Où ses rêves planent doucement

S'abreuvant à la source pure

De son âme d'enfant

Cypris


05/09/2007

Éphémère et fragile

Petite étincelle

Beauté subtile

Battement d'aile

 

Au souffle du vent

Sur ton passage

Vers mon amant

Emporte mon message

 

Âme apaisée et sereine

Douce joie de vivre

Éloigne maux et peines

Les cœurs, délivre

Cypris